Vivaldi & Bach

Musique Marquer comme favori (connexion) Promouvoir l'évènement
mar. 18 juin. 19
20:30
Gratuit

Vivaldi est irascible et colérique ! Il faut le comprendre, il dirige un théâtre à Venise… Au 18ème siècle comme aujourd’hui, il faut payer ses charges, et pour y parvenir, il faut remplir la salle. Il faut plaire au Public, sans renoncer à faire des choses nouvelles. Voilà une équation éternelle. A Venise le Public se lasse vite. Il faut composer sans cesse et faire du neuf avec du vieux. Alors c’est vrai, certains des concerti de Vivaldi se ressemblent parfois. De là à dire comme Stravinsky que Vivaldi a composé 600 fois le même concerto, il y a un pas que nous ne ferons pas ! La chance de Vivaldi, c’est d’avoir dirigé la musique à l’Ospedale della Pietà. Il y dispose d’un orchestre de jeunes filles toutes bien formées à la musique, ce qui lui permet d’expérimenter sans cesse. Sa musique est d’une énergie et d’une gaité folles et ne trahit en rien son mauvais caractère.Vivaldi est une « star » avant la lettre, et c’est ce qui causera sa perte. Certain de trouver la gloire à Vienne, il quitte Venise, pensant pouvoir encore améliorer sa situation matérielle. Hélas, il y mourra dans le dénuement, triste fin pour ce virtuose du violon dont l’influence aura été considérable, y compris auprès de Bach qui lui empruntera certains thèmes instrumentaux. La Suite en Si de Bach est célèbre pour sa « badinerie » et vous connaissez forcément ce thème. Les autres mouvements sont tout aussi dignes d’intérêt, et l’œuvre fait partie du répertoire de tous les grands flûtistes.C’est Vincent Lucas, aujourd’hui flûte solo de l’Orchestre de Paris, après l’avoir été à la Philharmonie de Berlin, qui vous interprétera ces concerti que l'orchestre de chambre de Toulouse a enregistré avec lui à l’été 2017 à l’auditorium de l’Escale à Tournefeuille pour le label Indesens.Flûte, Vincent Lucas Violon et direction, Gilles Colliard[\+ d'infos](http://www.orchestredechambredetoulouse.fr/Vivaldi-Bach,862)

Commentaires