Les larmes dans l'art par ML RUIZ

Conférence Marquer comme favori (connexion) Promouvoir l'évènement
mar. 08 oct. 19
18h15
Gratuit

De l'oeil humide aux sanglots, les larmes manifestent l'émotion. Elles ont aussi une histoire qui permet de réfléchir aux manières subtiles, selon l'époque et la société, de les représenter.
L’Antiquité n’est pas avare de pleurs et même le héros pleure. Puis, le christianisme, à partir des larmes du Christ ou de Marie-Madeleine, va en faire une manière de purifier son âme et un signe de béatitude. La Renaissance et l’époque baroque vont représenter de nombreuses figures religieuses et mystiques en pleurs.
Dans les siècles suivants, les larmes se « sécularisent » : celles de la mère déplorant son enfant mort, de l’amante délaissée, celles de la passion amoureuse ou des lamentations sur les ruines du temps et de la guerre.
Comment dépeindre la transparence des larmes, comment fixer leur écoulement ? Les larmes sont-elles silencieuses ou s’expriment-elles également par la bouche, du gémissement au cri ? Pour les peintres, quel défi et quel magnifique terrain d’exploration de l’âme humaine !

Commentaires