Cadavres exquis – Les vendredis politiques

Projection

Infos pratiques


Cadavres exquis – Francesco ROSI - Les vendredis politiques

Cadavres exquis – Francesco ROSI - Les vendredis politiques

Les vendredis politiques – Présenté et animé par Gino Nocera, enseignant d’Histoire et Géographie en section européenne italienne au Lycée Alexis de Tocqueville à Grasse. Il a réalisé plusieurs travaux de recherche sur le thème de la violence politique dans le cinéma italien de 1968 à 2010.

Cadavres exquis
Francesco ROSI

Italie, 1976, 1h55, DCP

Int. : Lino Ventura, Renato Salvatori, Max von Sydow…

On ne voit pas un film de la même manière quand on a 20 ans et quand on en a 43. C’est mon cas. Les détails que je regarde changent. Je ne suis plus sensible aux mêmes aspects. Ce n’est plus le même film. Je redécouvre ce film.

Des juges tués. Une enquête policière. Un climat de violence politique. Un État déviant. Une Italie méridionale décrépite et bétonnée. C’est l’Italie des années 70.

Cependant, ce film, c’est aussi un voyage qui débute dans les catacombes des Capucins à Palerme sous le regard de ces momies d’un autre temps. J’apprécie ce récit car il peut se résumer par ce simple « Memento mori ».

« Souviens-toi que tu es en train de mourir » : Homme, idéal révolutionnaire d’antan, partis politiques, civisme et État. Un merveilleux film réaliste et pessimiste qui a la chance d’avoir un grand Lino Ventura comme acteur central et d’être réalisé par Francesco Rosi qui déclarait à sa sortie en 1976 : « Tous les faits peuvent trouver dans ce film leurs significations précises ».

Etienne Firobind

Institut Jean Vigo Perpignan

Arsenal - 1 rue Jean Vielledent, Perpignan

0468340939

L’Institut Jean Vigo : une histoire, une équipe, des partenaires En 2006, l’Institut Jean Vigo devient cinémathèque euro-régionale de Perpignan. Le parcours qui l’a porté jusque-là est long et parsemé d’actions diverses menées au nom du septième art. D’un ciné-club de passionnés à une cinémathèque conservant une des collections les plus importantes de France, l’histoire de cette structure et de son équipe est remarquable. L’histoire d’un ciné-club devenu cinémathèque Prémices… 1962, une lumière éclate dans la salle du « Cinémonde » de Perpignan, une bande de cinéphiles assiste alors à la projection de La jeune fille de Luis Bunuel. Présents dans la salle mais surtout présents dans le paysage culturel catalan de l’époque, ils se nomment, Les Amis du cinéma, et embrassent les valeurs prônées par un homme cinéphile, philanthrope et fondateur de ce jeune ciné-club, Marcel Oms. S’ils qualifient ainsi leur regroupement c’est pour rendre hommage au cinéaste admiré Jean Vigo et au ciné-club qu’il avait fondé, sous le même nom, à Nice en 1928. Institutionnalisation… Fort de l’ampleur que prennent les projections hebdomadaires et suivant alors le désir de proposer plus que des films, l’acte de naissance de l’Institut Jean Vigo, entité associative autonome, est signé en 1981. Et si l’âme profonde de ce regroupement de passionnés demeure dès alors inchangée, la structure qu’est l’Institut Jean Vigo va bourgeonner doucement avant de donner vie à de nombreux événements. Au delà des projections cinématographiques se succèdent la mise en valeur des collections, une politique éditoriale, un colloque scientifique, l’organisation d’un festival et la volonté d’éducation à l’image. L’Institut s’habille alors délicatement d’une image solidaire et de qualité. Les activités proposées à une échelle régionale et inter-régionale s’adressent à divers publics toujours plus envieux de découvrir, de réfléchir et d’entretenir les valeurs originelles des Amis du Cinéma. Projections toujours… Si le ciné-club a muté dans sa forme, il n’en reste pas moins inactif puisque l’Institut Jean Vigo mène, aujourd’hui encore, une politique culturelle au sein de la Ville de Perpignan. Proposant deux films par semaine, cinéphiles et publics curieux se retrouvent les mardis et jeudis en salle Marcel Oms pour discuter et découvrir des films choisis avec soin. Reconnaissance… Fort de son important patrimoine, l’Institut Jean Vigo devient Cinémathèque en 2006 et membre associé de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF) en 2007. La collection de l’Institut, films et non-film, se place parmi les plus importantes de France et son enrichissement est permanent. Installé au cœur de l’ancien Arsenal de Perpignan, dans un espace municipal réhabilité et aménagé, la cinémathèque euro-régionale, Institut Jean Vigo œuvre pour la diffusion et la conservation du septième art. L’équipe Association régie par la loi 1901, la politique de l’Institut et son projet culturel sont établis par une équipe bénévole et une équipe salariée. Président > Michel CADE Trésorier > René ALMARCHA Secrétaire > Alain LOUSSOUARN Responsable Saison > Chantal MARCHON Responsable festival Confrontation > Alain LOUSSOUARN Colloque | Recherche | Revue « Archives » > François Amy de la BRETEQUE Secteur Archives > Michel CADE Directeur de projet > Frédéric BORGIA Directrice administrative > Renée-Lise GOMEZ Accueil | Secrétariat > Keiko BARBA Communication | Partenariat > Dorothée Berthomieu Formation | Publications > Sylvie SIDOU Programmation | Médiathèque > Jacques VERDIER Secteur Archives non-film | Webmaster > Laurent BALLESTER Secteur Archives film | Projectionniste > Julien AVET

Partager l'événement

Événements > Perpignan