Fabrezan

Marquer comme favori (connexion)

Fabrezan est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Elle s'écrit Fabresàn en Occitan

Ses habitants sont appelés les Fabrezanais.

Commune située dans les Corbières, au confluent de l'Orbieu et de la Nielle. Fabrezan est entouré de jolies vignes, encore en activité, comme la plupart des villages des Corbières.

Fabrezan se situe au cœur des Corbières, aux portes du Minervois, à 7 km au sud de Lézignan-Corbières et 10 km à l'ouest de Lagrasse. Fabrezan se situe, sur la carte de l'Aude, entre Narbonne et Carcassonne, à 25 km de Narbonne et 30 de Carcassonne. Le village est à 1 h 30 environ de la frontière espagnole.

Sur la commune de Fabrezan se tient un hameau du nom de Villerouge-la-Crémade (sus-nommé Villerouge-la-Panouse auparavant, Villa Rubia à l'époque romaine). Ce pays faisait partie de la florissante province Narbonnaise. L'on peut y voir, selon les légendes populaires, une statue d'une Vierge en argent, ainsi qu'une église du IXe siècle où subsistent de superbes fresques.

Situé au seuil des Corbières sur la rive gauche de l'Orbieu, au pied de la montagne de l'Alaric, Fabrezan est un village circulaire aux ruelles étroites. La commune est entourée des vestiges des remparts érigés en 974.

Ce hameau possède aussi un palais du Moyen Âge, dont il ne subsiste à ce jour qu'un demi-mur et une meurtrière. Il est à noter que l'appellation "la Crémade" provient d'une voie de fait : un bûcher dressé à l'intention de cathares (Villerouge-Termenès où fut brulé le dernier cathare, Guilhem Bélibaste n'est pas très éloigné) se rappelle à la mémoire populaire ou plus certainement à la couleur, jaune, ocre et rouge des terres. Ce château a, très certainement, été détruit lors de la chevauchée du Prince Noir.

De plus, dans les archives de la ville, l'on peut découvrir l'existence du comte de Fabrezan et seigneur de Villerouge, au XVIIe siècle.

Il faut également rappeler que Fabrezan est un ancien village fortifié, on peut encore apercevoir des remparts à l'impasse Nego-Saumo.

À proximité de Fabrezan, les textes signalent un autre site, Villerouge, avec son église Villa Ruvia cum ecclesia sancti saturnini (an 859)

Au Moyen Âge, avant la croisade contre les Albigeois, la seigneurie de Fabrezan appartenait à la vicomté de Narbonne.

À partir du XIVe siècle, quand le vicomte de Narbonne accusa les consuls de la ville de Fabrezan de rébellion envers le roi (an 1381), il décida du punir les Narbonnais. Ces derniers rispostèrent en attaquant et en prenant le donjon de Fabrezan, refuge de la famille du Vicomte.

Début du XVIIe siècle, fin de l'histoire féodale. En 1633, Jean de Seigneuret, seigneur de Fabrezan, fut reçu en remplacement du baron de Castrie. Ainsi venait d'être créée la baronnie de Fabrezan.

Fin XIXe siècle, construction des remparts et création de deux quartiers (Saint-Marc et les Plantiers.) En 1889, Fabrezan devient le premier relais de transport de l'électricité. En 1900, le village bénéficie d'un éclairage public à l'électricité.

En 1907, le village était éclairé, et possédait son bureau de poste avec télégraphe et téléphone. Il y avait trois abonnés au téléphone.

Autour de Fabrezan, il y a beaucoup de verdure, on peut y trouver la forêt communale "Notre Dame de Consolation" et des vignes.

La chapelle de Notre-Dame-de-Consolation

En 1650, le peuple ayant peur de la peste décide de construire la chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation à la demande de la baronne, veuve de messire Jan de Seigneuret. Le sanctuaire fut bâti sur le Pech Montredon.

L'église Saint-Vincent

L'église Saint-Vincent forme un ensemble des XIIIe et XIVe siècles de 40 mètres de long sur 20 mètres de large. L'architecture est gothique à nef unique. Les chapelles latérales non voûtées datent des XVIIe et XIXe siècles. Le matériau principal est la pierre à bâtir des carrières de Fabrezan dites " pierre de Ferrals ". L'ensemble est orienté nord/est.

L'église de Villerouge la Crémade

Cette église mentionnée dès le IXe siècle, figure comme église paroissiale, dans les registres du Vatican du XIVe siècle. Cette paroisse a subsisté jusqu'à la Révolution. Les peintures murales ont été classées Monument Historique le 11 mai 1977.

La tour fortifiée

Pour se protéger des multiples attaques, le seigneur du village fit construire le château dont ont voir encore la tour, aujourd'hui en partie par les habitations. Haute de plus de 30 mètres, cette tour est assemblée en 70 lits de pierre. Elle date du XIIe siècle. Ancien donjon du château, elle fut démantelée dans sa partie supérieure, en 1628, pendant la Fronde.

Le moulin

Le moulin à vent date du XIXe siècle. Il n'a jamais été achevé. Cependant, il a servi par la suite de refuge pour les pauvres.

Le château de Villerouge la Crémade

La date de naissance du château reste encore inconnue. Sa vie est tout aussi mystérieuse que les causes de son état. Mais, ce que l'on sait, est qu'au XIIe siècle le château est ruiné. Il ne reste qu'un mur et quelques vestiges des enceintes extérieures.

Lieux incontournables:

Statue en bronze de Charles Cros.
Château de Villerouge-la-Crémade
Tour de Fabrezan, tour mérovingienne
Église Saint-Étienne de Villerouge-la-Crémade


Lieux

Avenue de l'Ancienne gare
11200 Fabrezan
France
Bibliothèque Fabrezan
Village
11200 Fabrezan
France
Chapelle Fabrezan
Village
11200 Fabrezan
France
37 Avenue de Lagrasse
11200 fabrezan
France
et les villages du circuit
11200 fabrezan
France
Villerouge la Crémade
11200 FABREZAN
France
MJC Fabrezan
11200 Fabrezan
France
Avenue de la Mairie
11200 Fabrezan
France
Muso Pub Fabrezan
28 Rue de l'Egalite
11200 Fabrezan
France
Mickaël Baudouin
24 rue de l'Egalité
11200 FABREZAN
France