Berriac

Le village de Berriac fut donné, en 1213, par Simon de Monfort à l’abbaye de Lagrasse, qui le vendit en 1576 au sieur Pelatier, bourgeois de la cité de Carcassonne.

Les terres et seigneurie de Berriac furent ensuite possédées en 1600 par Barthélémie Deprats, premier consul de Carcassonne; en 1696, par le sieur de Conduché, en 1719 par Jean Baptiste de Raynoud de Ventenac, conseiller au présidial de Carcassonne et en 1744 par François Antoine Roudil, receveur des tailles du diocèse de Carcassonne, nommé maire perpétuel de Carcassonne.

La terre de Carcassonne fut vendue vers 1775 par les héritiers Roudil à monsieur Joseph Teisseire, conseiller au présidial de Carcassonne, décédé vers 1820.

L’ancien village était autrefois entouré de remparts. Pour y pénétrer, il n’existait qu’une seule porte (encore visible) en avant de l’église.

Celle-ci était surmontée d’un mâchicoulis dont il reste les supports

Y aller